AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 I. CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 80
Voir le profil de l'utilisateur http://furandfangs.forumactif.com


Dim 20 Nov - 11:49



❝ contexte ❞

Aux déités folles des vieux empires,
Nous opposons des diables peu tentants,
Des loups-garous, des goules, des vampires.
— (Pierre Jean de Béranger, Vin de Chypre)

Les carcasses tremblent, dans l'humide tanière qu'elles ont trouvée ; elles guettent, l'oeil alerte. Car le monde n'est que démons, créatures dotés de longues crocs. Et elles tremblent, les tristes poches de sang, incapable de fermer les yeux, lorsque la lune brille, dans le ciel sombre. Elles entendent ; entendent, dans le noir profond, les hurlements des loups, comme les battements d'ailes, dans les cieux. Et entre les arbres, les bruits de pas, trop nombreux ; les créatures décousues, dans les canalisations, dans les abysses des lieux abîmés, là où elles osent parfois se terrer.

Et elles tombent ; une à la fois. elles tombent, les goutte de sang, sombre nectar de précieuses raretés. leur vie, comme leur mort. Et elles se glacent, les chairs uniques dans les sombres entrepôts. Elles tremblent, les fraîches peaux tant alléchantes, tandis qu'ils attendent, dans l'ombre, la faim aux tripes, les bêtes. Elles guettent, reines de ce monde, bouts de chair et gouttes de sang, dans la haute tour.

L'Humanité tristement diminuée, douloureusement hantée ; Elle vit dans les recoins, comme des rats, pour vivre, survivre, dans ce monde ténébreux. Et guette ; les fourrures des lycans, les canines des vampires, et les larges mâchoires des goules. Si peu nombreux, triste famine ; triste famine chez les hommes, comme les bêtes. Car l'humanité se meurt, et les ventres se creusent d'appétit. Les bêtes lèchent le sang terne, dévorent la chair froide, l'animal grondant dans les entrailles, demandant l'humain, contre les crocs. Mais si rares ils sont, terrés dans les bas fonds, sales et misérables, et à porter de lèvres, que des corps comateux, précieusement conservés pour sang et chairs perdant de leur fraîcheur.

Et entres les bêtes, au sommet du pouvoir, si nouvellement rois du monde, les grondements résonnent, les crocs luisent et les yeux, aiguisés, se défient, silencieux, pour le contrôle absolu. Pouvoir et famine déchirant les âmes, brisant le monde, et le sang, toujours, coulant...


© sombre abysse
Revenir en haut Aller en bas
 

I. CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FUR AND FANGS :: WHEN YOU LOOK INTO AN ABYSS :: UNDER CONDITIONS-