AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 III. LES ESPÈCES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 80
Voir le profil de l'utilisateur http://furandfangs.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:06



❝ i.vampires ❞
l'apparence


Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

la transformation


Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

les capacités


Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

forces
Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

faiblesses
Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

la hiérarchie

Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

les relations interraciales


les lycans
La relation entre les lycans et les vampires a toujours été tourments et confrontations sans fin. Dès l'apparition des deux espèces, les buveurs de sang ont pris le dessus sur les lycans, les contrôlant d'une certaine manière, faisant d'eux les gardiens de leur sommeil, pendant le jour. Si les lycans ont quitté cet esclavage au cours des siècles, les vampires ont toujours gardés cette supériorité, certainement par leur pouvoir d'illusions. Au cours des dernières années, avec le grand renversement des humains, l'égalité semble pourtant présente, entre les deux races. Pourtant, les lycans restent encore inférieurs, tourmentés par la milice de la Ruche, abattus ou enfermés sous de faux prétextes. L'égalité entre les deux espèces n'est qu'illusion, et la fragilité de la chose ne tient que par la famine qui accapare les deux bêtes. Pourtant, dans l'ombre, lycans comme vampires préparent silencieusement une révolte certaine, chacun souhaitant garder les humains pour eux seuls.

les vampires

les goules
Les vampires, au cours des derniers siècles, se sont donnés pour mission de tuer et d'exterminer les goules croisant leur chemin, celles-ci étant jugées trop dangereuses pour eux. Une certaine haine a donc été longtemps présente entre les deux races, et elle reste encore présente dans le coeur des goules, aujourd'hui. Les vampires, quant à eux, gardent encore leur ressentiment face à eux, mais leur attention est principalement tourné vers le manque de sang, ces dernières années. Ils abordent d'ailleurs un certain respect maintenant envers les goules, et ne s'en approchent plus réellement, depuis l'incident de 2004, lorsque la Ruche a capturé par accident quelques goules et vendue du sang maudit aux citoyens vampires, par accident. Depuis lors, les vampires exigent un recensement des goules, mais les laissent tranquille.
Comme chez les lycans, les vampires se transformant en goule sont souvent vus comme des parias, même lorsque la chose n'est pas voulue. La personne est alors ignorée par sa propre famille, son prénom devenant un mot à ne plus prononcer et son existence, presque nié. Peu nombreuses sont les familles a accepté que l'un de leur membre - ou ami - devienne une goule vampirique.

les humains

sexualité et relation


© of fur and fangs


Dernière édition par LA MAGRA le Jeu 15 Déc - 16:40, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 80
Voir le profil de l'utilisateur http://furandfangs.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:20



❝ ii.loup-garous ❞
l'apparence


Bien que les histoires racontent plusieurs versions différentes, les lycans possèdent quatre apparences distinctes, bien que la majorité ne touchera qu'à trois de ces formes. La première, la plus connue, est l'Hommidé; elle constitue à la forme humaine du lycan, sans fourrure, crocs, griffes. La bête dans toute son humanité, parfaitement normale ; c'est dans sa force, semblable à celle de dix hommes, que l'on peut voir la seule et unique différence.

La seconde forme, quand à elle, est celle du Galbro, l'homme-loup. La créature garde son apparence humaine en tout point, bien que les crocs sont apparentes, comme les griffes. L'oeil, quant à lui, s'éveille d'une lueur animale, souvent jaunie.

La troisième forme, la plus connue, est celle du Crinos, le loup-garou. C'est un craquement que l'on entend tout d'abord, suivi des hurlements de la bête. Car si plusieurs pensent que le corps ne fait que changer d'apparence, il en est tout autrement ; c'est le loup, la bête à l'intérieur, qui fracasse la chair mortelle et casse, s'extirpe pour sortir. Le lycan se déchire, littéralement, et sa chair s'étire, la carcasse humaine se brisant pour libérer la bête, souvent sombre, et géante. Semblable au loup, la créature se déplace pourtant sur ses pattes arrière, et aborde une taille beaucoup plus signifiante. Sous cette forme, les lycans possèdent une force égale à vingt hommes. (apparence des lycans, dans Underworld. )

La dernière reste la plus rare ; elle est connue par tous, souvent enviée et désirée. L'apparence du Lupus, du loup absolue. Considérée comme sacrée, elle est souvent abordée par des Alphas, bien qu'il faut posséder des années de contrôle pour ne serait-ce qu'y penser. Seuls les lycans les plus âgés ont la possibilité d'y accéder. Transformation douloureuse, la bête s'extirpe de l'homme et l'homme, par le même fait, s'extirpe de la bête.

la transformation


Avec les siècles, les histoires se sont montrées nombreuses, au sujet de la morsure. Bien que tout lycan peut mordre un humain pour le transformer, il existe pourtant certaines règles. Les Alphas ainsi que les lycans de naissance, par le statut, peuvent mordre et transformer sans la présence de la lune sacrée, celle-ci décidant par la suite si la personne est digne des crocs. Les autres, quant à eux, ne peuvent que léguer leur don sous l'astre lunaire ; dans un autre cas, la morsure ne sera qu'une morsure. Nombreuses sont les morsures de loup ayant été mortels, les crocs d'un infecté - lycan transformé - étant moins puissantes que celle d'un sang pur. Seul le pouvoir d'un Alpha peut donner un pouvoir identique à celui d'un pur à un infecté.

Si la lune n'accepte pas la transformation, l'humain se verra mourir à petit feu, un venin se glissant dans ses veines. Si, dans un cas contraire, la morsure fonctionne, c'est lors de sa prochaine pleine lune qu'il se transformera. D'autres symptômes apparaîtront avant ; l'appel de la meute, le contrôle défaillant sur son être, l'impulsivité, l'agressivité et autres, selon les cas.

les capacités


Jugés immortels, les loup-garous ne le sont pourtant pas ; leur mécanisme fonctionne plutôt au ralenti, les faisant vieillir d'une année en cinquante ans. Ils semblent donc, aux yeux des vivants, bien éternels, car il leur faut cent ans pour ne serait-ce que prendre deux années. Il est important de savoir que, contrairement aux vampires, les lycans peuvent enfantés ; il existe donc des loups purs ; ceux-ci vieillissent normalement jusqu'à la maturité de leur corps, dans les environs du dix-huit ans, avant que leur mécanisme ne se ralentisse.

Tout autant, les lycans peuvent boire et manger comme les mortels, ayant un système toujours fonctionnel, alors que les vampires ne le peuvent.

forces
Les loup-garous partagent certaines de leurs capacités avec les vampires et les goules ; les créatures sont tous nyctalopes, capables de voir dans la plus sombre des nuits. Également, elles possèdent tout trois des sens accrus, que ce soit la vision, l'odorat ou l’ouïe.

Mais certaines de leurs forces sont propres à leur espèce ; si chaque créature possède la force de dix hommes, le lycan est le seul qui, une fois transformé, possède celle de vingt hommes. Bien évidemment, la force multipliée est celle que son corps aurait à l'origine, s'il était humain. Certaines créatures sont donc plus puissantes que d'autres, par leur carrure naturelle. Tout autant, les lycans possèdent une dite purge face aux maladies et aux poisons ; lors qu’atteints par l'un ou l'autre, la bête peut se purger des infections à une rapidité certaine, le tout dépendant de la force et des réserves - à comprendre, chairs humains ( ou autre ) ingérées - qu'il a dans le ventre. Tout autant, les lycans possèdent une guérison rapide, sauf si argent, aconit ou sorbier se trouve dans leurs veines. Mais la chose reste dangereuse ; il est survenu à de nombreuses reprises une cicatrisation beaucoup trop précoce ; des os se solidifiant dans la mauvaise position, la chair en faisant autant tandis que l'arme la traverse encore.

Également, les hommes loups peuvent sentir leur présence, entre eux ; autant entre membres d'une même meute qu'entre simples lycans et ce, à de nombreux kilomètres. C'est une présence mentale et non une odeur qui les guette, comme une lueur que l'on peut capter, dans l'angle mort de l'oeil.

Chez les anciens, l'apparence du Lupus est sacré ; certains loups parviennent à se transformer entièrement en animal. Et parmi ceux-ci, certains possèdent un pouvoir supplémentaire. Le pelage de la bête suit les couleurs de l'esprit, permettant au loup de se camoufler au travers de la forêt, de la nuit comme de la neige. Le lycan, esprit souvent aiguisé, choisit la teinte de son pelage. Ce don est souvent considéré comme une légende, par sa rareté. Il est connu, parmi les meutes, que chaque Alpha possède une couleur distincte ; il est bien rare de voir des lycans de la même espèces.

faiblesses
Les points faibles des bêtes sont nombreux, et souvent fatals. Une balle d'argent peut est douloureuse, et il leur est difficile possible d'en guérir. L'aconit, ingérée de nombreuses manières - orale, par balle, en infusion, etc - leur est mortelle. Le sorbier, quant à lui, peut leur empêcher l'accès à certains endroits ; le simple touché leur brûle la peau.

Également, la bête étant esclave de la lune, elle est parfois jugée faible, lorsque celle-ci est à sa plénitude, dans le ciel. Nombreux sont les lycans à perdre le contrôle, et le désir de chair n'est que plus accru lorsque l'astre est plein. Avec la rareté des humains, les lycans se montrent souvent plus agressifs, et par ce fait, nombreux sont les loups se faisant tuer par la milice, ou enfermés. Certains, inconscients ou désespérés, tentent de se nourrir de vampires ou de goules ; mais il ne vaut mieux pas tenter car si l'un est comme poison mortel, l'autre vous transforme en autre chose.

la hiérarchie


Depuis des siècles déjà, les loup-garous obéissent à la meute, tout comme les loups. C'est une part de l'animal vivant en eux qui, éveillée, appelle à la réunion et à ce climat presque familial.

alpha
Chef de la meute, l'Alpha est souvent le plus ancien, mais surtout le plus fort. Il est le dirigeant du clan, parfois accompagné par une compagne. Il est le protecteur ultime de ses lycans, ainsi que l'unique dirigeant. Bien que le Béta l'aide parfois, la position de l'Alpha est rarement à disputer. Nombreux Alphas ont bâti leur meute à coup de crocs et d'époque, mais certains n'ont que renversé le précédent. Si le fardeau était autrefois lourd sur les épaules du chef, il ne l'est qu'encore plus, avec la baisse accrue de nourriture pour leur espèce. Depuis quelques années, il n'est pas rare de voir les chefs de meute se réunirent encore eux, pour comploter contre la Ruche ou simplement, pour exiger des privilèges plus acceptables à l'entreprise vampirique.

béta
Personnage de fort caractère, le béta est souvent un lycan fort imposant. Silencieux et fort, il - ou elle, à certaines occasions - est le bras droit de l'Alpha. Il est le premier et parfois même, l'unique à entendre les ordres directs, participe parfois même aux stratèges. Bien qu'avec les années, les combats se sont vus réduits, le béta garde pourtant son importance. Il est le protecteur de l'Alpha, veillant à ce que rien ne puisse lui arriver. L'oeil attentif, il veille également à ce que les autres membres de la meute se conforment aux lois du chef. Souvent éclaireur, voire premier sur les lieux, il observe le terrain avant d'en aviser l'Alpha. Il est ses yeux ainsi que ses oreilles, tout comme sa bouche. Son ombre. Lorsque l'Alpha meurt, le béta est généralement celui à prendre sa place.

gamma
Considérés comme les soldats de la meute, les Gammas sont intelligents, vifs et instinctifs. Ils veillent non pas à l'harmonie au sein de la meute, mais avec les autres créatures. Suspicieux, sensibles et nerveux à l'approche d'un danger extérieur, ils répondent aux ordres du béta. C'est d'une oreille attentive qu'ils s'informent de toute chose se passant à l'extérieur de la meute, montant la garde d'une manière différente d'autrefois, mais encore essentielle. Alpha et Béta comptent sur eux, pour les prévenir d'un danger potentiel. Leur rôle n'est que plus important avec l'arrivé de la Ruche, depuis quelques années, et il n'est pas rare que certains lycans se soient infiltrés au sein de l'entreprise pour se tenir informés des événements futurs, les loups n'ayant pas confiance envers les vampires.

lambda
Une grande majorité de la meute sont des lambdas. Lycans sans réels postes au sein de la meute, ils courbent l'échine devant les plus importants. Il n'est pas rare, pourtant, qu'il y ait également une hiérarchie au sein des lambdas, de par l'âge des lycans, la pureté de leurs sangs, ou les mordus. Les lambdas vivent généralement en toute sérénité, bien que le manque de chair est facteur de tensions, depuis quelques années, tout comme le règne omniprésent des suceurs de sang.

epsilon
Considéré comme le Chaman de la meute, l'Epsilon est seul, unique. Ce lycan garde les yeux fixés vers les étoiles et la lune, veille aux changements lunaires et aux événements s'y reliant. Il est également le gardien des contes et des légendes du clan et de la race, racontant leur histoire aux plus jeunes tout comme aux nouveaux venus. Fin connaisseur en herbes sauvages et en divers remèdes, il est tout autant le guérisseur de la meute. Avec les époques, ce rôle s'est vu soustrait à de nombreuses meutes, mais certaines le conservent encore, par amour de la tradition, ou encore car elles le jugent encore important.

oméga
Souvent sous-estimé, l'oméga est pourtant indispensable à la meute. Les omégas peuvent se compter au nombre de deux ou trois au sein d'une meute, tout dépendant de son importance en nombre. Ils se mêlent des querelles et des tensions au sein de la meute, ne serais-ce que pour calmer, réduire le stresse et raisonner les deux camps. Rétablissant généralement l'équilibre, ils doivent à certaines occasions se prendre les coups des autres pour calmer l'agressivité trop dense. Ils sont le gardien du calme au sein d'une meute souvent folle et indomptable, et nombreux sont les omégas qui, trouvant le fardeau trop lourd sur leurs épaules, décident simplement de quitter la meute, préférant devenir un loup solitaire.

loup solitaire
Fort peu nombreux sont les lycans solitaire, car la bête réclame une meute, et la solitude est lourde,  pour pareille créature. De pareils lycans sont souvent grandement instables, contrôlent difficilement leurs transformations et leurs nombreux besoins de chair. Au cours des dernières années, de nombreux loups solitaires se sont retrouvés enfermés voire tués par la Ruche, de par la loi HUMAIN interdisant de s'en prendre aux mortels. Ils sont donc de plus en plus rares.

les relations interraciales


les lycans
Les relations entre meutes se sont souvent montrées houleuses, au cours des derniers siècles. Quêtes de pouvoir, de territoires ou simplement querelles enfantines, les lycans se sont souvent battus les uns contre les autres, malgré l'ennemi commun qu'ils avaient ; les vampires. Autrefois sauvages et indomptables, ils le restent encore aujourd'hui, mais une certaine entente est apparue entre les diverses meutes, dans l'ombre. C'est en 1995 qu'un conseil secret voit le jour, rassemblant grand nombre d'Alpha, pour s'allier contre la Ruche. Car si une entente semble présente entre lycans et vampires, il en est tout autre chose. Les bêtes murmurent alors, dans l'ombre, certains parlant de renversement du pouvoir, d'autres de paix, les avis divergeant plus souvent qu'autre chose. Mais une chose est certaine ; les bêtes restent liées, face aux fléaux qui les attaquent, en silence. Car les leurs se meurent, certains derrières les barreaux, d'autres sous les balles d'argent, tandis que la milice dit protéger le peuple.

les vampires
La relation entre les lycans et les vampires a toujours été tourments et confrontations sans fin. Dès l'apparition des deux espèces, les buveurs de sang ont pris le dessus sur les lycans, les contrôlant d'une certaine manière, faisant d'eux les gardiens de leur sommeil, pendant le jour. Si les lycans ont quitté cet esclavage au cours des siècles, les vampires ont toujours gardés cette supériorité, certainement par leur pouvoir d'illusions. Au cours des dernières années, avec le grand renversement des humains, l'égalité semble pourtant présente, entre les deux races. Pourtant, les lycans restent encore inférieurs, tourmentés par la milice de la Ruche, abattus ou enfermés sous de faux prétextes. L'égalité entre les deux espèces n'est qu'illusion, et la fragilité de la chose ne tient que par la famine qui accapare les deux bêtes. Pourtant, dans l'ombre, lycans comme vampires préparent silencieusement une révolte certaine, chacun souhaitant garder les humains pour eux seuls.

les goules
Longtemps, l'existence des goules a été inconnu aux yeux des lycans ; les deux créatures étant peu nombreuses dans les siècles précédents, les rencontres ont été peu présentes et ont souvent tombé dans l'oubli. Ce n'est que vers les années 1950 que les loup-garous ont remarqués l'existence des goules, certains des leurs perdant de leurs pouvoirs. Les relations ont aussitôt été tendus, les lycans craignant les goules, Cinquante années plus tard, le danger est encore plus présents, par la présence réduite des humains ; les goules possédant une apparence toute à fait similaire, tout comme une odeur, il n'est pas rares que les lycans se voient trompés et tentent de dévorer la créature maudite, se faisant par la même occasion transformer. Les relations sont alors haineuses, venant de l'un comme de l'autre, et si ils se côtoient dans les rues et dans les villes, une distance certaine reste établie et les corps restent tendus. Car l'un peut dévorer l'autre, et l'autre peut transformer l'un. Également, certaines goules sont des anciens lycans, par une morsure accidentelle de leur part ; un malaise reste alors présent, et ceux-ci sont souvent considérés comme des parias, enterrés dans les esprits. Leurs prénoms, ainsi que leur existence, mis sous silence à jamais, comme une tare.

les humains
L'homme est la nourriture, et le lycan, la bête ; depuis toujours, les choses ont été ainsi. Nombreuses ont été les tentatives entre les deux races, mais jamais la bête n'a réussi à calmer ses pulsions entièrement. Bien que les lycans ont souvent vécus en société, ils se sont toujours déplacés, par les dégâts qu'ils causaient, et par les pulsions qui étaient incontrôlables. Seuls les plus puissants et les plus anciens possèdent un contrôle certain, car les nouveaux nés, eux, n'ont que peu de contrôles. Aujourd'hui encore, les choses sont bien pires qu'autrefois; car la chair humaine est la plus appétissante et ceux-ci, étant de moins en moins nombreux, éveillent encore plus la bête à l'intérieur de l'homme. Mais les lycans, à certaines occasions et avec grands contrôles, peuvent se contenir en présence d'hommes, en sachant que le danger reste toujours présent.

sexualité et relation
Les lycans possédant une force surnaturelle ( x10 celle d'un homme lorsqu'ils ont une apparence normale, et 20x lorsqu'ils sont transformés ), il est bien évident que les relations sexuelles avec une autre espèce sont bien impossibles. Car si un vampire ou une goule possède une force identique à la bête lorsqu'elle est humaine, il n'est pas rare que, sous le feu de l'action, l'animal s'éveille et que des blessures prennent place. Tout autant, une relation intime avec un humain est improbable pour les mêmes raisons, ainsi que pour la faim oppressante. Certains essaient tout de même, et d'autres se tournent vers la morsure, simplement, lorsque la chose est possible. Certains lycans ont mordus des humains par amour, tandis que certaines goules ont transformés des lycans. Certains disent qu'il est déjà arrivé que vampire et lycan se sont transformés en goule pour être réuni. Les lycans peuvent avoir des relations sexuelles avec seulement, et uniquement, d'autres lycans, de par leur force gigantesque. Rien ne changera cela, sauf une morsure.



© of fur and fangs


Dernière édition par LA MAGRA le Mer 14 Déc - 22:29, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 80
Voir le profil de l'utilisateur http://furandfangs.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:21



❝ les goules ❞
Descendants du troisième fils du Dieu du sang, les goules ont longtemps été perdue dans l'oubli, vagabondant dans l'ombre. Souvent tuées et craintes par les autres créatures, les goules n'ont monté en population qu'au cours des derniers siècles, car vampires et lycans ont moins portés attention à leur espèces, trop préoccupés par l'extinction des humains. Elles sont maintenant plus libres, encore craintes mais cette fois-ci respectées, bien que jugées souvent répugnantes par les autres.

la transformation


Chanceuses sont les goules de naissance, car jamais elles ne goûtent à la douloureuse transformation qui est réservée aux autres créatures. Il ne suffit que d'une goûte de sang de goule pour qu'un lycan ou un vampire ne se transforme ; la chose est longue et fatale. Si les syndromes n'apparaissent pas dès les premiers instants, ils savent, pourtant, par le simple goût du sang, contre leur papille. C'est dans les jours qui suivent que le pire commence ; les crocs se font douloureuses, et une par une, tombent. Et contre les gencives, sous les plaies sanglantes des dents passées, de nouvelles apparaissent. Normales aux premiers abords, elles sont pourtant finement aiguisés, semblable à celles d'un piranha, lorsque la faim éveille les sens. Et la mâchoire ; la mâchoire, qui craque et qui se gruge, elle-même. Elle éveille une douleur aiguë pendant de nombreux jours, avant de se taire, simplement. Il est dit que chez l'humain, la transformation est souvent bien plus douloureuse, l'être fragile ne possédant pas la résistance des créatures de l'ombre. Nombreux sont les humains à périr lors de leur transformation.

Chez les goules, une autre transformation reste présente, un autre stade de leur évolution qui, ne les touchant pas tous, éveille la peur chez la créature ; plus sombre, moins connue. Lorsqu'elles cessent de s'alimenter, bien qu'elles n'en ressentent pas le besoin, les goules perdent la tête. Et le corps, touché par la chose, en ressent les effets. La transformation est lente et douce, presque tendre, mais elle est sans retour ; et l'esprit, tout autant voire encore plus que le corps, se transforme pour devenir tout autre chose ; une folie certaine, palpable. Les pupilles deviennent plus sensibles à la lumière du jour et les sons deviennent grognements, gémissements et hurlements étouffés. Et les corps, maigres et décousus. Ils sont les esprits de l'ombre, les échos des vivants qu'ils étaient autrefois, ayant perdus toutes facultés de raisonnement.  

l'apparence


Très semblables aux humains, les goules ne possèdent que de minimes différences difficilement détectables pour les créatures. Car l'odeur est semblable, bien qu'une différence peut être perceptible pour les plus habiles, et le goût est presque le même. Comme les lycans, les goules peuvent manger comme les humains, ainsi qu'affronter les rayons du soleil sans problèmes pour plusieurs. C'est lorsque la colère gronde que l'on peut voir ; les yeux un brin plus opale, la mâchoire se décrochant presque, tant la bouche devienne grande ouverte ; et les crocs. Les crocs, longues et aiguisées, comme celles d'un requin, peut-être bien. Les veines bleus semblent soudain bien sombres, presque noires, et la peau semble perdre un peu de sa vie, de sa teinte rosée. Les ongles, quant à eux, deviennent aussi sombres que les veines. Mais au contraire des autres espèces, les goules possèdent un contrôle presque accrue sur leur apparence mythique. Il est donc plutôt rare de voir une goule sous cette forme. À l'exception des goules sauvages, folles.

Souvent cachées dans les bas fonds et dans les bâtiments abandonnés, les goules sauvages ne sont plus que l'ombre d'elles-même. Évolution cauchemardesque des goules, la chair est blanche et rigide, comme celle d'un mort. Veines et ongles restent sombres, et la mâchoire grande ouverte, crocs dévoilées. Le corps souvent décousu par la capacité de contorsion que possède les goules, ces êtres traquent toutes créatures vivantes pour s'en nourrir. Il suffit d'une odeur de sang pour éveiller leur faim ; car ces goules peuvent passer des mois, des années sans manger, presque en transe, ne faisant aucun mouvement, avant d'être éveiller par l'odeur du carmin. Et des sangs, elles ne font aucune distinction ; lycans, vampires, humains et goules, qu'importe ; elles dévorent tout. Personne n'est à l'abri.

les goules de naissance / humaines


Il est important de savoir que chaque goule possède des aptitudes, mais certaines 'sous-races' font exception. Si goules de naissances et ex-humains possèdent les mêmes capacités, les anciens lycans et vampires, quant à eux, en possèdent également de supplémentaires propre à chacun.

Contrairement aux autres créatures, les goules vieillissent plus rapidement ; il ne suffit que de vingt-cinq années pour que leur apparence n'en prendre une. Ce phénomène touche également les anciens lycans et vampires, bien qu'ils ne prennent pas le double de leur apparence soudainement, une fois mordus. Le mécanisme s'enclenche plutôt dès la morsure, pour les années à venir.

Il est également important de savoir que des goules de naissance peuvent être des descendants de goules lycanthropes ou vampiriques, voire même les deux, à certaines occasions. Ils possèdent alors forces et faiblesses de l'un ou de l'autre, voire des deux, tout dépendant de leurs ancêtres, mais à des degrés bien inférieurs.

forces
Bête étrange, la goule possède des capacités semblables aux autres ; une force décuplée par dix ( à ne pas oublier que, comme buveurs de sang et lycanthropes, la force décuplée est celle que son corps aurait, en temps normal. elle diffère donc légèrement - voire plus - d'une goule à l'autre ) , des sens accrus ainsi que la nyctalopie. Fait étrange, cette créature oubliée peut également cesser de s'alimenter ou de boire pendant de nombreux jours, semaines ou mois ; la chose est pourtant dangereuse, car la bête peut devenir folle, et se transformer en une autre forme de goule, plus sauvage, animale et vorace. Tout autant, cette race étrange peut, en contraste avec son autre capacité, dévorer ou boire toute chose, sans la moindre contrainte ; ce talent particulier lui permet donc de ne pas souffrir de la famine collective. Toutes les chairs cèdent sous ses crocs. La dernière capacité, quant à elle, élève dégoût chez les gens ; car la bête peut se contorsionner à sa guise, disloquer os et membres, pour les remettre en place. Elle peut donc se glisser au coeur de maigres passages sans le moindre problème.

faiblesses
Les goules ne possèdent qu'une seule et unique faiblesse, résultant de l'écho de deux de ses forces. Car la bête peut évoluer encore, se transformer en toute autre chose, une créature beaucoup plus sombre, décousue, communément appelée 'goule sauvage' ou 'osseux' selon d'autres. Malgré le fait que ces créatures peuvent passer de nombreux jours et encore plus sans nourritures, la chose peut leur être fatale, et l'esprit peut se perdre, en cours de route. La créature perd alors doucement de son humanité et ne se détache plus de l'apparence mythique, les crocs restant apparences, la peau rigide, blanche, ainsi que les ongles sombres. Tout autant, leur faculté de pouvoir tout manger sans problèmes peut être vu une tare ; car si une goule se décide à dévorer goule, humain, lycan ou vampire, les souvenirs de ceux-ci lui viendront en rêves, souvent cauchemar pour plusieurs. Seuls les esprits forts ne cédent pas devant les tourments qu'apportent pareils rêves; les autres perdent la raison, avec le temps, pour devenir goules sauvages, folles.

les goules lycanthropes


forces
Fait étrange, les goules lycanthropes ne perdent pas totalement leurs capacités d'autrefois. Si elles ne peuvent plus se transformer en loup-garous car elles sont devenues autre chose, elles gardent pourtant les vestiges de leur espèce passé, mais à pourcentage réduit. Purge et guérison restent alors présentes dans leur gêne, bien que fortement ralenties, mais tout de même plus efficace que chez l'humain.

L'aconit, étrangement, devient un atout.  La plante, autrefois énormément toxique et mortelle pour les bêtes, devient maintenant drogue. Si toutes créatures sont incapables de l'ingérer, les goules lycanthropes le peuvent, que ce soit sous forme de tisane, d'encens ou simplement telle qu'elle. Une fois ingérée, l'aconit accorde des sens accrus aux goules, décuplant ceux qu'elles possèdent, tous confondus.

faiblesses
Bien que les goules lycanthropes possèdent les aptitudes des goules de naissance, elles possèdent pourtant une faiblesse supplémentaire, vertige del eur vie passé. Lorsque la lune est haute et pleine dans le ciel, c'est une insomnie puissante qui les frappe, souvent entremêlée à une rage certaine, comme si la bête, enfermée à l'intérieur d'eux, désirait répondre à l'appel de la lune sans pouvoir y parvenir. Tout autant, les différents stades lunaires tel que les croissants de lune ou les éclipses peuvent avoir un effet certain que leur personne.

Le sorbier et l'argent restent encore des choses lui étant douloureuses, mais moins qu'autrefois. Semblables à une piqûre d'abeille ou à une vive brûlure, ils ne dérangent pas plus que cela sauf si, évidemment, il s'agit de balles de sorbier ou d'argent. Dans pareilles cas, de par la guérison plutôt ralentie et la douleur, la chose reste énormément douloureuse, bien que réduite.

les goules vampiriques


forces
Tout comme les lycanthropes, les goules vampiriques, malgré la perte de leur espèce jadis, gardent des vestiges de leur passé. Certaines capacités restent alors présentes, telles que la régénération et l'insensibilité aux maladies et pouvoirs. Mais attention ; ceux-ci sont brisés, ne possédant qu'un pourcentage du jadis pouvoir qu'elles avaient. Si autrefois, un bras pouvait prendre quelques minutes pour repousser, il lui fait maintenant de nombreuses semaines. Une indigestion peut se faire ressentir, après la prise d'une poison, et une douleur traversée le corps, mais la créature finira par s'en sortir.

Une chose reste nouvelle, est propre aux goules vampiriques ; car si autrefois leur reflet était absent dans les miroirs, le voilà maintenant présent, mais uniquement à leur propre prunelle. La chose tourne alors à l'avantage, selon la situation. À savoir que, dans un miroir vampirique, ils apparaissent aux yeux de tous.

faiblesses
Si les faiblesses des goules sont également celles des anciens vampires, elles en possèdent d'autres également. Ces goules vampiriques transportent avec eux les tares d'autrefois, bien que celles-ci soient moins puissantes. Le soleil reste un problème encore important chez ces anciens vampires; la peau est sensible, rougie beaucoup trop rapidement. Ces goules ne peuvent être exposées au plein soleil trop longtemps, bien qu'une crème solaire plutôt puissante peut souvent faire office de blocage. Tout autant, une journée nuageuse ne leur causera aucun problème.

la hiérarchie


La hiérarchie au sein des goules est semblable à celle des hommes. Les goules de naissance se jugent plus importantes que celles lycanthropes ou vampiriques, par leur sang dit pur. Des regroupements, voire maigre communauté mixte existe, bien qu'il est souvent plus commun de voir les goules se rapprocher de leurs semblables. Mais outre que cela, les goules ne possèdent aucune autre forme de hiérarchie, sauf pour les goules dites sauvages. Celles-ci vivent souvent dans les bas fonds, dans les bâtiments abandonnés ; elles sont jugées inférieurs et dangereuses, et il ne vaut mieux pas s'en approcher, bien que certains d'entre eux soient des êtres chers ou des proches. Il est préférable pour tous de les oublier.

les relations interraciales


les vampires
Les vampires, au cours des derniers siècles, se sont donnés pour mission de tuer et d'exterminer les goules croisant leur chemin, celles-ci étant jugées trop dangereuses pour eux. Une certaine haine a donc été longtemps présente entre les deux races, et elle reste encore présente dans le coeur des goules, aujourd'hui. Les vampires, quant à eux, gardent encore leur ressentiment face à eux, mais leur attention est principalement tourné vers le manque de sang, ces dernières années. Ils abordent d'ailleurs un certain respect maintenant envers les goules, et ne s'en approchent plus réellement, depuis l'incident de 2004, lorsque la Ruche a capturé par accident quelques goules et vendue du sang maudit aux citoyens vampires, par accident. Depuis lors, les vampires exigent un recensement des goules, mais les laissent tranquille.
Comme chez les lycans, les vampires se transformant en goule sont souvent vus comme des parias, même lorsque la chose n'est pas voulue. La personne est alors ignorée par sa propre famille, son prénom devenant un mot à ne plus prononcer et son existence, presque nié. Peu nombreuses sont les familles a accepté que l'un de leur membre - ou ami - devienne une goule vampirique.

les lycans
Longtemps, l'existence des goules a été inconnu aux yeux des lycans ; les deux créatures étant peu nombreuses dans les siècles précédents, les rencontres ont été peu présentes et ont souvent tombé dans l'oubli. Ce n'est que vers les années 1950 que les loup-garous ont remarqués l'existence des goules, certains des leurs perdant de leurs pouvoirs. Les relations ont aussitôt été tendus, les lycans craignant les goules, Cinquante années plus tard, le danger est encore plus présents, par la présence réduite des humains ; les goules possédant une apparence toute à fait similaire, tout comme une odeur, il n'est pas rares que les lycans se voient trompés et tentent de dévorer la créature maudite, se faisant par la même occasion transformer. Les relations sont alors haineuses, venant de l'un comme de l'autre, et si ils se côtoient dans les rues et dans les villes, une distance certaine reste établie et les corps restent tendus. Car l'un peut dévorer l'autre, et l'autre peut transformer l'un. Également, certaines goules sont des anciens lycans, par une morsure accidentelle de leur part ; un malaise reste alors présent, et ceux-ci sont souvent considérés comme des parias, enterrés dans les esprits. Leurs prénoms, ainsi que leur existence, mis sous silence à jamais, comme une tare.

les goules
Une différence de comportement peut être souvent noté entre les différentes sous-race de goule, bien que la chose soit légère. Généralement sensées, les goules ne descriminent aucune d'entre elles, bien qu'il y aura toujours quelques gens plus fermés que d'autres, et haineux. Évidemment, nombreux sont les vampiriques ou les lycanthropes n'appréciant pas leur nouvelle condition et qui, de ce fait, méprisent ceux de leur nouvelle espèce. Des tensions restent présentes et une certaine forme de racisme prend place à l'intérieur et à l'extérieur de la race.

les humains
Cette espèce est certainement la seule ayant des sentiments principalement bons envers les humains ; n'ayant pas le besoin de se nourrir de leur chair, les goules restent amicales - en général - avec les humains, et leur viennent en aide lorsqu'elles peuvent se le permettre. Nombreux ont été les Hommes, au début de l'an 2000, à se joindre à cette race, ayant droit ainsi à une protection. Mais certains humains restent encore purs, et essaient de survivre. Certaines goules restent pourtant hostiles, essentiellement les lycanthropes et vampiriques envers les mortels ; certains gardent leur désir de chair et de sang. Et dans l'ombre, tandis que les Hommes tentent de survivre, les goules sauvages restent un ennemi de taille, indomptables et folles, dévorant tout, sur leur passage.

sexualité et relation



of fur and fangs


Dernière édition par LA MAGRA le Ven 16 Déc - 14:28, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 80
Voir le profil de l'utilisateur http://furandfangs.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:21


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

III. LES ESPÈCES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La RdT, en espérant que se soit des fausses rumeurs
» Simple et efficace j'ose espérer
» Le rp coté horde
» [Vente] Biker Mice from Mars a.k.a. Les Souris de l'Espace.
» [Courrier à la Garde de Hurlevent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FUR AND FANGS :: WHEN YOU LOOK INTO AN ABYSS :: UNDER CONDITIONS :: BLESSED WORDS-